Vous avez dit trognes ?

Qu’est-ce qu’une trogne ?

La trogne est le résultat d’une technique d’exploitation de l’arbre auquel on a coupé le tronc ou les branches maîtresses à un niveau plus ou moins élevé, afin de mettre les jeunes pousses à l’abri et pour provoquer le développement de rejets que l’on récolte périodiquement.

Ces opérations régulières  provoquent un renflement au sommet du tronc, ce qui crée un « taillis surélevé ». La canopée est alors constamment rajeunie et pleine d’énergie sur un tronc de plus en plus ancien. Cela ralentie le vieillissement normal de l’arbre.

La trogne permet de produire durablement une ressource (fourrage, bois énergie, bois d’oeuvre, bois fertile) sans détruire son support, l’arbre. Cette technique permet de stimuler l’arbre pour avoir chaque année une ressource disponible, accessible, gratuite et durable.

L’arbre têtard est moins sensible, il est plus trapu, il craint moins les vents violents ainsi que les agressions de certains parasites. Il a moins de besoin d’eau et de sel minéraux.

Plusieurs noms, plusieurs formes

En France, il existe une multitude de noms qui désignent les arbres têtards : la trogne, trognard, escoup, hautain, chapoule, émonde, ragole, tronche, gueule, mère-souche, arbre à fagots, haritz kapetatuak, saouzé escabassa…

Le têtard

Il présente une grosse tête : un gonflement du tronc formé par les cicatrisations successives au même niveau. La hauteur de coupe varie de un à quelques mètres et dépends de la présence ou non du bétail pâturant autour.
Espèces : Saule,chêne, mûrier, platane, tilleul, robinier, olivier…
Lieu : Pâturage, haie

La ragosse

La taille en ragosse consiste en l’élagage des branches latérales au ras du tronc. Les ragosses sont des formes spécifiques du bassin rennais. Les branches servaient  pour faire des fagots quant aux fûts ils  étaient utilisés pour du bois d’oeuvre ou pour du bois de chauffage.
Espèces : Chêne en particulier
Lieu, typique des environs de Rennes

Le candélabre

Le candélabre est une trogne à plusieurs têtes : lors de la formation, l’arbre n’a pas été totalement étêté, on à coupé ses branches charpentières. Les plus fameux candélabres sont des hêtres de la forêt d’Iraty au pays basque. Autrefois utilisés pour la production de charbon de bois ou comme bois d’oeuvre.

La cépée

Pour l’obtenir l’arbre est taillé très bas, près du sol, de façon à ce que la souche produise de nou velle  pousses.
Espèces : charme, bouleau, érable champêtre, saule, aubépine, noisetier, châtaigner, chêne…

Les trognes urbaines : une taille maîtrisée

La taille assure une maîtrise de la hauteur de l’arbre adulte, ce qui permet d’envisager la plantation d’arbres plus sereinement en ville, au bors des routes ou à proximité des bâtiments. Ces trognes peuvent aussi jouer un rôle esthétique avec comme exemple les « têtes de chat » où les coupes sont effectuées au niveau des branches maîtresses.
Espèce : platane, tilleul
Lieu : parc, avenue, près des murs

Des exemples de par le monde

Forêt d'Iraty au Pays Basque

Terrasse cultivé de mûrier taillé en trognes (Cévennes)

Dehesa espagnole

Dehesa portuguaise